Da Vinci le robot qui sauve des vies | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

1

16.07.12 Da Vinci le robot qui sauve des vies

Humanoides_Blog_da_vinci_robot_medical_assistant_cover
   

Da Vinci Surgical System est un robot assistant lancé dans les années 90 par Intuitive Surgical, une société basée en Californie. Deux mille exemplaires environ sont en service dans le monde entier, une cinquantaine en France.

Humanoides Blog da vinci robot medical assistant 1

Da Vinci : le robot de chirurgie le plus célèbre

Da Vinci Surgical System est un robot assistant conçu pour aider les chirurgiens dans les opérations à coeur ouvert. Le robot Da Vinci est composé de trois ou quatre bras articulés selon le modèle : un bras porte une caméra endoscopique qui filme l’opération en 3D et envoie les images en temps réel, les autres bras actionnent les instruments chirurgicaux (bistouri, ciseaux, etc.). L’opération est alors retransmise sur un écran d’ordinateur situé à quelques mètres du patient. Le chirurgien suit et contrôle le robot via un logiciel retranscrivant en 3D les images du patient.

Humanoides Blog da vinci robot medical assistant 3

L’atout principal d’un tel système robotisé est sans aucun doute la précision avec laquelle le chirurgien opère. Les bras manipulateurs ont sept degrés de liberté contrairement au poignet de l’homme qui n’en possède que trois. Il peut pratiquer des incisions très ciblées et de petite taille. Les risques de complication sont réduites et le patient cicatrise d’autant plus vite.

D’un point de vue économique, le robot de chirurgie Da Vinci peut dans certains cas réduire les coûts des opérations d’un tiers, et de moitié le temps de convalescence du patient.

Humanoides Blog da vinci robot medical assistant 4

Un Da Vinci coûte entre un et deux millions d’euros en France. Suivant les versions, il peut peser entre 500 et 650 kg. Le robot mesure environ deux mètres de haut et un mètre de profondeur

Humanoides Blog da vinci robot medical assistant 2

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires