Implanter le cerveau d’une abeille dans un robot ? | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

04.10.12 Implanter le cerveau d’une abeille dans un robot ?

Blog_Humanoides_robot_insecte_abeille_green_brain_cover
   

Deux groupes anglais de recherche en modélisation du cerveau ont annoncé qu’ils entament un nouveau projet consistant à créer un cerveau artificiel d’abeille pour le transférer dans un robot insecte volant.

Les chercheurs des universités de Sussex et Sheffield espèrent pouvoir retranscrire en langage informatique les mécanismes du cerveau d’une abeille. Ensuite, ce programme sera implanté dans un robot insecte volant.

De grandes entreprises ont pris part à cet ambitieux projet en subventionnant les deux groupes de recherche. D’une part, la marque NVIDIA fournit les circuits de calculs graphiques par le GPU (accélération matérielle). En formant un cluster informatique, la mise en parallèle de processeurs d’ordinateurs permettra d’augmenter les capacités de calcul des machines. D’autre part, le Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC) soutient financièrement le projet Green Brain à hauteur de 1 614 700 $, soit 1,24 millions d’€.

Blog Humanoides robot insecte abeille green brain cerveau

Les chercheurs ont ciblé deux fonctions du cerveau extrêmement complexes qu’ils souhaitent simuler : la vision et le sens de l’odorat. « Il s’agit d’une avancée importante pour les travaux de recherche sur la modélisation de cerveau en cours, car il est de plus en plus certain qu’un aspect essentiel du fonctionnement du cerveau est qu’il n’agit pas isolément, mais en interaction constante avec le corps et l’environnement », peut-on lire dans leur note.

En reproduisant ces deux fonctions particulières, les chercheurs espèrent donner au robot insecte volant, le cadre cognitif nécessaire pour effectuer de manière autonome des tâches de base. Sans avoir recours à de la programmation, le robot insecte sera capable d’apprendre à détecter les odeurs et identifier les fleurs à butiner.

Blog Humanoides robot insecte abeille green brain dessin

Martin Giurfa, Directeur du Centre de Recherches sur la Cognition Animale du CNRS et grand spécialiste des abeilles, collabore dans ce projet historique en apportant ses connaissances en anatomie, physiologie et comportements chez les insectes.

La durée du projet Green Brain s’étend jusqu’en 2015. Si les conclusions sont positives, il s’agira bien évidemment d’un grand pas pour la science et la technologie ainsi que pour la survie de l’Homme. La disparition des abeilles est préoccupante et la pollinisation assistée par robots pourrait être une solution.

Blog Humanoides robot insecte abeille green brain pollinisation

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires