Des ONG inquiètes de l’essor des drones de combat | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

21.11.12 Des ONG inquiètes de l’essor des drones de combat

Blog_Humanoides_Fr_drones_ucav_cover
   

Les drones de combat sont de plus en plus autonomes et cela commence à inquiéter certaines ONG qui voient là un danger pour l’humanité.

Human Rights Watch et la Clinique des droits humains internationaux de la faculté de droit de l’université de Harvard (IHRC) ont publié un rapport le 19 novembre intitulé Losing Humanity – The Case against Killer Robots (« Une arme inhumaine : Les arguments contre les robots tueurs ») dans lequel ils font état des évolutions technologiques de ces dernières années en matière d’UCAV (Unmanned Combat Air Vehicles) et de UCLASS (Unmanned Carrier Launched Airborne Surveillance and Strike) ainsi que de leurs inquiétudes à ce sujet.

Blog Humanoides Fr drone x 47b

« Donner à des machines le pouvoir de décider qui peut survivre et qui doit mourir sur le champ de bataille reviendrait à aller trop loin dans le recours à la technologie », a déclaré Steve Goose, directeur de la division Armes à Human Rights Watch.

Ce rapport d’une cinquantaine de pages met en garde contre la mise en service de machines de guerre – sur terre, dans les airs ou en mer – capables de décider de tuer. Il s’agit de la première étude d’envergure sur les armes complètement autonomes effectuée par une organisation non gouvernementale. Elle est basée sur des recherches en profondeur sur la loi, la technologie et l’éthique de ce concept d’armes après avoir interrogé plusieurs experts dans ce domaine.

L’utilisation de ces armes soulèvent déjà de nombreuses questions, d’ordre légal notamment. « Ces armes autonomes ne pourraient pas satisfaire les critères imposés par le droit international humanitaire », indique le rapport. Qui, en effet, pourrait être tenu responsable d’une opération militaire menée avec des drones autonomes ? Le commandant, le programmeur de drones, le constructeur de l’appareil ? Surtout que, d’après le rapport, ces armes seraient incapables de discerner, de façon claire, les soldats et les civils.

Blog Humanoides Fr drones neuron dassault bae

D’un autre point de vue, ces futures armes permettent de préserver la vie des soldats en ne transportant pas de personnes à bord, et ils font fait leur preuve notamment dans des opérations ciblées menées au Pakistan ou en Afghanistan. Ce que condamne principalement le rapport est la volonté qu’ont les industriels et gouvernements à rendre complètement autonomes ce genre d’appareils. « L’exercice par l’homme d’un contrôle sur la guerre robotisée est essentielle pour réduire le nombre des morts et des blessés parmi les civils. » a déclaré Steve Goose.

D’autres initiatives comme cette appli iPhone ou le compte Instragram de James Bridel participent à ce mouvement de contestation.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires