Des micro-robots pour soigner le cancer ? | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

29.11.12 Des micro-robots pour soigner le cancer ?

Blog_Humanoides_FR_Micro_Robots_medicaux
   

Le cancer est bien la gangrène du 21ème siècle. Il frappe tout le monde, de manière plus ou moins aveugle, et il est un mal encore très difficile à guérir. Bref, on s’en passerait volontiers ! Du côté de la recherche, c’est peut-être avec des robots que des solutions vont se profiler…

Tout commence une nuit d’octobre 2006, lorsqu’un technicien de l’hôpital de Montréal a glissé le corps inerte d’un porc anesthésié dans le tube d’un IRM (Imagerie par Résonance Magnétique). Un cathéter, sonde creuse introduite dans l’un des vaisseaux sanguins situés sous la tête, servait à lui injecter une petite perle d’acier à peine plus large qu’une balle de stylo à bille.

Dans une chambre voisine, des étudiants en ingénierie retenaient leur souffle. Ils étaient alors en train de tester un programme conçu pour manipuler la bille d’acier à l’aide de forces magnétiques.

Sur un écran d’ordinateur, l’équipe pouvait visualiser l’artère numérisée et apercevoir la bille d’acier se déplacer dans le corps du cochon sous la forme d’un petit carré blanc. Une salve d’applaudissement saluait l’exploit… La bille d’acier suivait précisément le chemin qui avait été envisagé dans le programme informatique !

C’était la première fois qu’on arrivait à déplacer et contrôler un robot miniature dans le corps d’un être vivant. Cette première expérience étant un succès, la voie des micro-robots médicaux était grande ouverte. Des tâches auparavant impossibles à effectuer sans procédures invasives, étaient désormais envisageables…

Blog Humanoides FR Micro Robots IRM

On peut ainsi commencer à imaginer toutes les applications possibles, des tests chirurgicaux de diagnostiques à la pose de stents ou autres structures artificielles… Mais la première étape est bien celle du traitement contre le cancer. Aujourd’hui, les médicaments disponibles sont conçus pour tuer les cellules cancéreuses, le problème étant qu’ils tuent également des cellules saines au passage, affaiblissant ainsi l’organisme qui a d’autant plus de mal à lutter. Alors pourquoi pas ne pas utiliser les robots pour délivrer le médicament de manière très précise sur les zones concernées ?

C’est un vrai défi qui nécessitera l’implication de nombreuses disciplines. Les robots devront en effet naviguer dans un labyrinthe complexe de vaisseaux sanguins et artères. Se pose notamment le problème du niveau de miniaturisation requis pour pénétrer les vaisseaux les plus fins (quelques micromètres d’épaisseur), celui de la précision du guidage par imagerie (pour l’instant, c’est comme s’il s’agissait de conduire une voiture les yeux fermés), ainsi les complexités d’alimentation énergétique de robots aussi petits.

Blog Humanoides FR Micro Robots pic

Malgré tout, l’équipe de l’Ecole Polytechnique de Montréal a déjà fait d’énorme progrès dans ce domaine. Ils ont notamment conçu des médicaments ‘magnétiques’ d’environ 50 micromètres, qui peuvent être guidés à travers les grandes artères de la même manière que la bille d’acier dans le corps du cochon…

Il y a certes encore beaucoup de chemin à parcourir et des batteries de test à effectuer, mais il fort probable que des solutions viables et opérationnelles apparaissent dans la prochaine décennie. Un jour, peut-être que les microbots seront même en mesure de chasser et de tuer les cellules cancéreuses avant qu’elles ne deviennent des tumeurs… A suivre de très près !

Source

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires