Encore plus proches des cyborgs grâce à la DARPA

0

19.12.12 Encore plus proches des cyborgs grâce à la DARPA

Blog_Humanoides_Fr_Darpa_mousse_hemorragie_arsenal_medical_cover
   

La DARPA planche sur une nouvelle technologie qui pourrait rapprocher l’homme du cyborg. Dans un premier temps, ce projet devrait pouvoir sauver des vies sur un champ de bataille. Les essais sont très prometteurs puisque que les ingénieurs ont réussi à atteindre 3 heures après blessure un taux de survie de 72%. Cette technologie pourrait permettre de rallonger la célèbre « heure d’or » ou golden hour connue en médecine d’urgence comme étant le laps de temps optimal pour sauver une vie après un accident grave (hémorragie interne en particulier).

Face à une hémorragie interne la médecine est encore bien démunie. Il n’existe pas encore de réelles solutions pour stopper le sang avant une intervention chirurgicale et qui ne gênent pas ensuite le chirurgien lors de son opération. La DARPA a donc lancé en 2010 un programme appelé Wound Stasis System (WSS) dans l’espoir de trouver une solution pour retarder une hémorragie d’un soldat blessé en attendant les premiers secours.

Plusieurs pistes ont été creusées jusqu’à ce que la société Arsenal Medical propose une solution basée sur une mousse polymère qui pourrait maîtriser une hémorragie interne pendant une heure, d’après les premiers tests sur des porcins.

Cette mousse en polyuréthane est à injecter dans l’abdomen du blessé. Elle se présente d’abord sous une forme liquide avec une phase aqueuse d’isocyanates et une phase organique constituée de polyols. Une fois injectée, deux réactions ont lieu : le liquide se dilate jusqu’à 30 fois son volume initial en se répartissant à la surface des tissus à réparer. Puis, le liquide se transforme en mousse capable de stopper une hémorragie abdominale. La mousse arrive à se propager même en cas de coagulation du sang.

Les tests sont concluants. L’injection du produit a réduit la perte de sang par six et les chercheur ont atteint un taux de survie après trois heures de 72% au lieu des 8% généralement constatés sur le terrain. De plus, le retrait de la mousse se fait extrêmement rapidement. Il faut moins d’une minute à un chirurgien pour retirer la quasi-totalité à la main en laissant très peu de résidus.

Blog Humanoides Fr Darpa mousse hemorragie arsenal medical pic1

La DARPA vient d’attribuer 15,5 millions de dollars à l’entreprise Arsenal Medical pour entamer la deuxième phase de ce projet. La DARPA reste dans l’attente d’une validation par la Food and Drug Administration (FDA) pour pouvoir tester un prototype de la mousse sur un humain. La DARPA a toujours soutenu des projets pour l’amélioration de la médecine et de la santé des soldats.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires