La robotique : destruction ou création d’emplois ? | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

24.01.13 La robotique : destruction ou création d’emplois ?

Blog_Humanoides_Fr_robots_emploi_cover
   

La sempiternelle question a refait surface ces derniers jours aux États-Unis. Deux théories s’opposent et continuent d’alimenter l’éternel débat entre ceux qui sont convaincus que les robots participeront à la création d’emploi et ceux qui sont contre, et qui sont persuadés que les robots au contraire, piqueront le job des ouvriers et des cadres.

La querelle n’est pas nouvelle, vous nous direz, mais elle a ressurgi il y a peu, à la suite d’un reportage dans l’émission 60 Minutes diffusée sur la chaîne TV américaine CBS News le 13 janvier dernier. Le reportage s’intitulait « Are robots hurting job growth? » (les robots nuisent-ils à la création d’emploi ?) et s’intéressait aux changements apportés par les robots dans les méthodes de travail. On pouvait y voir pêle-mêle le robot Baxter de ReThink Robotics, le RP-Vita de InTouch Health ou encore le VGo de la marque VGo Communications. Le journaliste Steve Kroft s’est même aventuré à donner une nouvelle définition du terme robot.

Blog Humanoides Fr robots emploi pic4

Selon Steve Kroft, un robot serait « une machine pouvant effectuer un travail à la place d’un homme. La machine peut être mobile ou fixe, sous forme matérielle ou de logiciel ». Certains spécialistes de la question se sont insurgés sur le Net ici, et pour défendre la vraie définition du mot robot donnée par la Fédération Internationale de Robots (IFR) qui dit qu’un « robot est actionné par un mécanisme programmable, sur deux axes ou plus, avec un certain degré d’autonomie, évoluant dans son environnement, afin d’effectuer des tâches déterminées. Dans ce contexte, l’autonomie est la capacité du robot à effectuer ces tâches par lui-même, grâce à ses capteurs et sans l’intervention d’un humain. »

Blog Humanoides Fr robots emploi pic1

Le reportage était basé sur un ouvrage écrit en 2011 par deux économistes du M.I.T. Andrew McAfee and Erik Brynjolfsson. Dans leur essai Race Against the Machine, ces derniers mettaient en cause la rapidité d’évolution de l’automation par rapport à la création d’emploi. Ils soutiennent que la rapidité à laquelle sont en train d’évoluer l’automation et la robotique porterait préjudice non seulement aux ouvriers, mais également aux cadres d’entreprises, dont leur job peut désormais être fait par des ordinateurs.

Lors du salon Automate 2013 qui se tient en ce moment à Chicago, Henrik I. Christensen, Professeur de la chaire robotique de l’Université Georgia Institue of Technology, a violemment critiqué le reportage de CBS News en argumentant que le contraire était également vrai. Les robots et l’automation créent autant voir plus d’emploi qu’ils n’en détruisent, et généralement, ces nouveaux postes sont mieux payés.

Un responsable de la Fédération Internationale de Robots présent dans la salle, a même annoncé quelques prévisions : d’ici 2020, l’industrie robotique aura créé directement et indirectement entre 1,9 et 3,5 millions d’emplois dans le monde.

Blog Humanoides Fr robots emploi pic3

Relancer l’industrie par les robots n’est pas quelque chose de surréaliste. Voici le TOP 15 de la densité de robots par pays (nombre de robots par 10.000 employés) tout secteur industriel confondu publié par l’IFR en 2012.

1. Corée du Sud : 347
2. Japon : 339
3. Allemagne : 261
4. Italie : 159
5. Suède : 157
6. Danemark : 145
7. Etats-Unis : 135
8. Espagne : 131
9. Finlande : 130
10. Taïwan : 129
11. France : 122
12. Belgique : 117
13. Autriche : 104
14 .Canada : 98
15. Pays-Bas : 91

Commentaires