Un cafard robot bat des records de vitesse | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

02.02.13 Un cafard robot bat des records de vitesse

Blog_Humanoides_Fr_robot_cafard_velociroach_cover
   

Le robot le plus rapide du monde reste Cheetah. A 45,5 km/h, le robot de la société Boston Dynamics bat même le record de vitesse détenu par Usain Bolt. Mais ce cafard robot est le plus rapide par rapport à sa taille.

Le VelociRoACH est un robot développé par Duncan Haldan et son équipe du laboratoire de systèmes biomimétiques millimétriques de l’université de Berkeley (Californie). Il mesure 10 centimètres et se déplace à 2,7 m/s. Ce qui signifie qu’en une seconde, ce biorobot parcourt 27 fois la longueur de son corps !

Blog Humanoides Fr robot cafard velociroach profil

Ses six pattes en forme de C s’actionnent 15 fois par seconde. Pour garantir sa stabilité, le VelociRoACH est équipé d’une fine aile en plastique et doit constamment poser au sol trois de ses pattes, pour s’en servir comme de trépied. Le robot ne détecte pas les obstacles mais les enjambe, tellement il est léger et ses pattes agissent comme des ressorts. Son autonomie est de trente minutes environ.

Le robot qui, jusqu’à maintenant, détenait le record de vitesse par rapport à sa taille s’appelle iSprawl. C’est également un robot cafard et se déplace jusqu’à 16 fois sa taille en une seconde.

L’hexapode VelociRoACH est construit selon la méthode dite de microstructure composite intelligente (Smart Composite Microstructures) qui permet de fabriquer rapidement des mini-robots pour un faible coût.

Blog Humanoides fr robot cafard velociroach

Duncan Haldan décrit cette méthode comme étant « un processus permettant de créer des structures exosquelettes composées d’éléments flexibles et rigides, telles que l’on retrouve chez les vrais cafards. Ce genre de structures peut aussi être comparé à celle d’un origami ».

VelociRoACH est capable de porter quatre fois son poids. Maintenant, l’équipe californienne s’est fixée comme objectif de renforcer la résistance du robot en le rendant capable de résister à l’écrasement d’un pied humain. Ce robot pourra être envoyé sur des lieux sinistrés après une catastrophe naturelle afin de retrouver d’éventuels survivants coincés dans les décombres.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires