Un robot mou se déplace grâce à la chimie | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

2

11.02.13 Un robot mou se déplace grâce à la chimie

Blog_Humanoides_fr_robot_mou_explosion_harvard_university
   

Différents groupes de recherche travaillent actuellement sur les robots mous. Ces robots faits à partir de matières polymères à mémoire de formes peuvent se déplacer en rampant et se faufiler dans les moindres recoins. Utile en cas de catastrophe naturelle par exemple, où l’inspection dans les milieux confinés s’avère toujours difficile pour l’homme. L’équipe de Georges M. Whitesides de l’Université Harvard à Cambridge vient de publier un travail s’intitulant Using Explosions to Power a Soft Robot, où elle détaille comment, grâce à une réaction chimique, elle a réussi à faire se déplacer un robot mou.

Le robot se présente sous la forme d’un trépied en silicone rempli d’un mélange gazeux constitué de méthane (CH4) et de dioxygène (O2). Quand on fait passer un courant électrique à travers le robot, cela déclenche une réaction chimique explosive, qui génère de l’eau, du dioxyde de carbone (CO2) et dégage beaucoup d’énergie. La pression intérieure augmente et se propage jusqu’aux extrémités du robot. Sous l’effet de la pression, les trois membres se déforment puis reprennent leur état initial, provoquant ainsi le déplacement du robot.

C’est donc la première fois que l’on parvient à déplacer un système mou sous l’effet de la combustion, principe communément utilisé sur les moteurs diesel par exemple.

Blog Humanoides fr robot mou explosion harvard university saut

Sur la vidéo qui suit, on peut voir le robot sauter dans les airs et atteindre une hauteur égale à une trentaine de fois sa propre taille. Et encore, il aurait pu monter plus haut si les fils électriques avaient été plus longs…

Ces travaux de recherche sont soutenus par la DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) qui s’occupe de la recherche technologique militaire au sein du Ministère de la Défense des Etats-Unis. La Northwestern University ainsi que le Wyss Institute for Biologically Inspired Engineering ont également contribué à ce projet.

Les robots mous sont prometteurs de par le fait qu’ils soient faciles à fabriquer, peu coûteux et leur application nombreuses. Voir d’autres vidéos ici.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

2 commentaires pour “Un robot mou se déplace grâce à la chimie”

  1. JM Pocard dit :

    Bonjour, grace a un sympathique correspondant sur twitter, je decouvre votre site(tres interessant). Question de béotien: parmi les moteurs possibles est-ce que l usage de cellule de peltier (chaud-froid inversion polarité)pourraient actionner des bilames « motrices ».
    desolé pour leger hors sujet en rapport avec l article sur « le mou » ;)
    merci

Commentaires