Abandon de la surveillance aérienne à Seattle

0

14.02.13 Abandon de la surveillance aérienne à Seattle

Blog_Humanoides_fr_draganflyer_x6_seattle_police_cover
   

La police de Seattle s’appuyait sur des drones pour la surveillance de la ville. Cette technique ne faisait pas l’unanimité chez la population, bien qu’elle fut présentée comme une solution pour faire diminuer la criminalité. Ses opposants ont fini par gagner et la phase de test vient d’être stoppée.

La Police de Seattle s’était équipée en octobre 2012 de drones Draganflyer X6, sans pilote et sans armement. Elle s’en servait essentiellement pour surveiller les scènes de crime depuis les airs. L’aéronef possède une caméra thermique, ce qui permet également d’identifier des individus lors des prises d’otages, par exemple, ou lors d’interventions en présence de colis suspects.

Compte tenu de l’inquiétude grandissante de la population vis-à-vis de ces engins, le Conseil Municipal a souhaité organiser des réunions informatives pour recueillir l’avis des habitants de Seattle. Il en est ressorti que ces derniers craignaient pour le respect de leur vie privée, et considèrent que les drones pourraient bien être la porte ouverte à une surveillance banalisée.

Blog Humanoides fr draganflyer x6 seattle police pic1

Bruce Harrell, conseiller municipal, souhaitait donc réglementer leur utilisation mais le maire en a décidé autrement. Sous la pression de la population, Mike McGinn a demandé l’arrêt net du programme. C’en est fini pour les drones de la Police de Seattle ! Bye bye les 82.500 $ investis en Dragonflyer X6. Ca lui est resté en travers de la gorge au pauvre Bruce Harrell…

Blog Humanoides fr draganflyer x6 seattle police pic2

La surveillance aérienne par quadricoptère est actuellement expérimentée dans 50 autres villes des Etats-Unis. Espérons qu’on ne fasse pas subir à ces phases tests le même sort que celui de Seattle…

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires