Un doigt artificiel sensible verra bientôt le jour

0

25.02.13 Un doigt artificiel sensible verra bientôt le jour

Blog_Humanoides_fr_doigt_artificiel_cover
   

Le toucher est un de nos sens que nous sollicitons le plus au quotidien. Malheureusement, lors d’accidents graves, c’est en général celui que l’on perd en premier quand un membre est touché. La science et la technologie ont fait des progrès énormes en matière de prothèses ces dernières années : un homme peut remarcher grâce à une jambe bionique et bientôt, on pourra même retrouver la vue avec le premier oeil artificiel de l’histoire.


Retrouver la sensation de toucher avec un doigt bionique

Nigel Ackland a perdu son bras dans un accident survenu en 2006 ; il reprend goût à la vie depuis qu’il contrôle le bras robotisé Bebionic3. Nigel peut attraper des livres, serrer des mains, soulever des objets. Mais il ne ressent rien au bout de ses doigts artificiels.

Blog Humanoides fr doigt artificiel NanoBioTouch

Reproduire le sens de toucher est l’objectif que s’est fixé une équipe de chercheurs de l’Ecole Supérieure Sant’Anna Viale de Pise, en Italie, dans le cadre des programmes européens NanoBioTact et NanoBioTouch. Dans son laboratoire, l’équipe développe ce qui sera le premier doigt biomimétique de l’histoire.

Le premier prototype de doigt artificiel est italien

Ce doigt artificiel est composé de nombreux capteurs capables de reproduire la sensation de pression digitale. La prothèse est directement connectée au système nerveux central du patient. « Notre doigt, le doigt humain, est parcouru de récepteurs tactiles qui nous permettent de ressentir notre environnement extérieur », explique le professeur Lucia Beccai. « Ce qu’on fait ici, c’est utiliser la technologie pour intégrer un certain nombre de ces récepteurs tactiles sur un doigt artificiel ».

L’équipe italienne a réussi à mettre au point un premier prototype de doigt artificiel sensible qui reconnaît 90% des différents types de surfaces testées. Il possède la dynamique, la sensibilité et la capacité de calculer la dimension spatiale lors d’une pression.

Blog Humanoides fr doigt artificiel pic1

Pour le mettre au point, l’équipe a tenté de comprendre comment le cerveau perçoit les informations qui lui parviennent des mains, et a fait appel à différentes disciplines telles que la neurologie, la robotique, la bio-technologie et les nanotechnologies.

Avec un peu d’entraînement, le patient pourra reconnaître si la surface qu’il touche est lisse ou rugueuse. Prochaine étape : élaborer la peau artificielle qui recouvrira ce doigt bionique.

Dans d’autres pays, la recherche sur les capteurs haptifs avance également. C’est le cas par exemple de ce réseau de capteurs interactifs de l’Université de Berkeley.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires