Lancement d’une plateforme cloud computing pour robots

0

12.03.13 Lancement d’une plateforme cloud computing pour robots

Blog_Humanoides_fr_rapyuta_cloud_robots_cover
   

Que faites-vous sur Internet la plupart du temps ? Vous vous connectez à Google, Facebook et Wikipedia à la recherche d’informations. Et pourquoi les robots ne feraient pas de même ? Des chercheurs européens ont mis au point une plateforme en ligne qui fournira des informations et des applications aux robots qui s’y connectent.

L’internet des robots

Le principe consiste à créer une base de données universelle pour robots, où ces derniers s’échangent et croisent entre eux leur connaissance et leurs fonctions. Chacun peut apprendre des programmes de l’autre. Cette base a été appelée Rapyuta, du nom du film d’animation Le château dans le ciel de Hayao Miyazaki, où Rapyuta (Laputa en français) est un château volant gardés par des robots.

Cette plateforme en tant que service (PaaS) permettra aux robots d’exécuter des fonctions complexes comme le mapping, la navigation ou la reconnaissance vocale.

« Le RoboEarth Cloud Engine Rapyuta s’applique particulièrement aux robots mobiles, comme les drones ou les voitures autonomes, qui nécessitent de nombreux calculs pour leur navigation. La cobotique, la robotique collaborative, pourra également en bénéficier, comme par exemple les robots industriels qui assistent les humains et qui ont besoin de base de données volumineuses. » a déclaré Mohanarajah Gajamohan, directeur de ce projet de recherche à l’Institut Fédéral de Technologie de Zurich (ETH Zurich).

Les chercheurs espèrent que leur plateforme facilite le développement de futurs robots car elle es synonyme de réduction des coûts (moins de software à développer), réduction du poids (moins de hardware), augmentation de leurs capacités (intelligence infinie).

Blog Humanoides fr rapyuta architecture

Une intelligence infinie

Ce projet ne vous rappelle rien ? Skynet, cette intelligence artificielle des films Terminator que les humains n’arrivent plus à contrôler… Dans un autre style, cela me fait penser également à ce à quoi veulent tendre les transhumanistes : un humain super-intelligent, connecté en permanence à la connaissance universelle grâce à des puces implantées dans son corps et son cerveau.

On espère que les serveurs seront suffisamment costauds pour supporter tous les échanges données. On n’ose même pas imaginer une panne de serveurs pendant que roulent des voitures autonomes, volent des avions autonomes ou combattent des drones.

Lire la publication : Rapyuta: The RoboEarth Cloud Engine (.PDF)

Visiter le blog de Rapyuta

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires