En 2045, l’homme pourra numériser les informations de son cerveau

8

01.07.13 En 2045, l’homme pourra numériser les informations de son cerveau

humanoides_fr_futur_2045_homme_machine
   

Un jour, stocker notre savoir sera possible. Sous quelle forme ? On ne sait pas. Qui sera capable de le faire ? Non plus. Derrière cette théorie, un homme : Ray Kurzweil, directeur de l’Ingénierie chez Google. Il prévoit même que nos corps seront robotisés d’ici cent ans.

Remplacer certaines parties de nos corps par des prothèses bioniques, nous en connaissons différents exemples. Cette pratique n’est pas encore courante car très coûteuse. Mais dans quelques années, les prix vont baisser et la société va avoir accès plus facilement à ces solutions de substitution.

humanoides fr futur 2045 ray kurzweil

Ray Kurzweil en est convaincu et l’a redit ce week-end lors du congrès Global Futures 2045 à New York. Organisé par un milliardaire russe Dmitry Itskov, cet évènement rassemblait des personnes autour du thème  »le monde en 2045 ».

Il a affirmé que dans trente ans, les hommes pourront télécharger leur esprit dans un ordinateur et qu’à partir de 2100, nos parties biologiques seront remplacées par des pièces robotisées.

Sur quoi Ray Kurzweil se base-t-il ?

Sa théorie est celle de la singularité technologique que défend le courant de pensée transhumaniste. Cette théorie part du constat que les avancées technologiques avancent à une vitesse telle que l’homme ne pourra plus les assimiler à partir d’un certain point. Ce point de rupture débutera vers 2045 selon Ray Kurzweil.

En se basant sur la loi de Moore, Ray pense qu’avec l’augmentation de la puissance de calcul (tous les deux ans en moyenne la puissance de nos ordinateurs double), les ordinateurs pourront contenir toutes les informations que nous stockons dans notre mémoire humaine, comme le montre cette courbe :

humanoides fr loi moore singularite technologique

La mèdecine avance elle aussi

Mais la loi de Moore ne fera pas tout. Ray Kurzweil se base également sur les progrès de la mèdecine, ceux qui permettent à l’homme de retrouver la vue avec ces yeux bioniques ou récupérer son ouïe grâce à un implant sur un des nerfs auditifs.

humanoides fr futur 2045 avatar

Ray va même jusqu’à parler d’immortalité : « Nous allons devenir de plus en plus non-biologiques, au point où les parties non-biologiques domineront et que les parties biologiques ne seront plus importantes. En fait, la partie non biologique, la partie machine, sera si puissante qu’elle pourra totalement modeler et comprendre la partie biologique. Du coup, même si cette partie biologique était retirée, cela ne ferait aucune différence. (…) Nous aurons également des corps non biologiques – nous pouvons créer des corps virtuels et une réalité virtuelle aussi réaliste que la réalité réelle ».

Toujours d’après Ray : « Avec l’extension radicale de la durée de vie, nous allons connaitre une expansion de vie radicale. Nous aurons des millions d’environnements virtuels à explorer qui vont littéralement étendre nos cerveaux. Actuellement nous n’avons que 300 millions de modèles organisés selon une grande hiérarchie que nous créons nous-mêmes. Mais cela pourrait devenir 300 milliards ou 300 trillions. La dernière fois que nous avons étendu le cortex frontal, nous avons créé le langage, l’art et la science. Pensez seulement aux sauts quantitatifs que nous ne pouvons même pas imaginer encore aujourd’hui et que nous réaliserons lorsque nous développerons encore notre cortex » .

Ces sujets vous intéresseront aussi :

8 commentaires pour “En 2045, l’homme pourra numériser les informations de son cerveau”

  1. antoine dit :

    Lecture très intéressante ! Merci pour cet excellent article

  2. Taramis dit :

    Je suis le mouvement transhumanisme de très près et si on laisse entendre que le boum transhumaniste viendra avec la singularité, l’on oublie les avancées majeures que nous sommes entrain de faire dans le monde, chaque jour qui passe.

    Cet article n’est pas une grande nouvelle pour moi, Ray Kurzweil je le suis depuis quelques temps maintenant et je peux vous dire que lui et les autres de la mouvance scientifique, idéologique et philosophique transhumaniste sont dans le coeur de l’action déjà aujourd’hui.

    De plus l’on cite souvent que Ray Kurzweil est le Directeur de l’ingénierie chez Google, ce qui est vrai mais pas seulement. Il est le directeur et promoteur d’une école peu banale aux Etats-Unis, à la célèbre Silicon Valey : la Singularity School ou en français l’université de la singularité.

    Ceux qui le prendront pour un fou feront parties de ceux qui le croyaient fou quand autrefois, bien à l’avance il annonçait qu’un réseau mondial nous unirait tous et ce réseau on le connait tous c’est le web.

    Autant dire que Ray n’est pas un savant fou moderne en quête d’audimat, il a bien les pieds sur terre et les prévisions dont ils parlent pourront même, dans la réalité dépasser le temps annoncé.

  3. zelectron dit :

    Stocker, c’est plausible, traiter là c’est autre chose, Kurtweil est très, très intelligent, lui.

  4. juju dit :

    Je trouve quand même que la science n’avance pas assez vite.Quand j’imagine que dans les années 80,on pensait qu’en 2000 les voitures vont voler.Et quand je vois que même les vieilles voitures des années 50 redeviennent à la mode maintenant en 2013,je suis vraiment deçu. Côté robotique,pour l’instant on ne peut même pas parler de robot mais plutôt de gadget.Même chez les militaires et les japonais je ne vois aucune machine que je peux vraiment qualifier de robot autonome.Pour moi la science de la robotique est en retard d’au moins 50 ans par rapport aux prévisions d’il y a 30 ans.Pour ce qui est de 2045,la science avance,et beaucoup de projet sont dans les laboratoires sécrètes mais je doute fort que l’on avancera à ce point:2100 oui,mais malheureusement on ne sera certainement plus là pour voir çà surtout vous Monsieur Ray Kurzweil

    • MAx dit :

      Juju : en fait, cela dépend des personnes qui font les prévisions.
      Si tu analyses les prévisions qu’Isaac Asimov a réalisé dans les années 1950 à propos de 2013, il a raison sur tous les points sauf sur la surpopulation : micro-onde, internet, téléphone portable, télévision, etc…
      Pour la surpopulation, sa prévision ne s’est pas encore avérée exacte, car c’est du ressort des gouvernement, qui eux voient toujours à très court-terme (les élections).

      Peu de scientifiques crédibles parlaient de voitures volantes pour les années 2000 ou de robots, ce sont surtout des artistes, écrivains, assez éloignés de la science au final.

      C’est d’ailleurs le cas pour la singularité. Beaucoup de scientifique sont sceptiques (pour la date annoncée) car il ne faut pas oublier les obstacles à l’avancée de la science (le fondamentalisme, la religion, l’obscurantisme, etc…)

  5. AsC dit :

    Euh ouais d’accord mais où est l’intérêt dans tout ça ?

  6. Personne dit :

    Si nous transférons notre conscience dans une machine quelconque, ça ne nous tuerais pas?

Commentaires