Les français Valeo et Safran en route ensemble pour une voiture autonome | Humanoides | Robots, Drones et Intelligence Artificielle

0

10.09.13 Les français Valeo et Safran en route ensemble pour une voiture autonome

humanoides_fr_valeo_safran_voiture_autonome
   

On savait déjà que Renault travaille sur un projet de voiture autonome. Il n’est plus le seul puisque Valeo et Safran ont annoncé mercredi dernier un partenariat de recherche dans l’assistance au pilotage et la voiture autonome. Un vrai défi pour ces deux équipementiers qui ne sont pas des spécialistes dans la conception de véhicules.

D’un côté un équipementier automobile, Valeo, qui met au point dans ses laboratoires recherche de Bobigny des interfaces pour la future génération de tableaux de bord. Deux pistes à l’étude : un écran qui permettrait de sélectionner un élément précis (volume radio, essuie glaces, clignotants…) à partir d’un simple mouvement de la main et grâce à la reconnaissance des gestes. Ou bien, via la détection des mouvements des yeux grâce à des caméras.

De l’autre, Safran, leader des équipementiers aéronautiques, que l’on connaît plus sur le registre des moteurs (Rafale, Ariane, Airbus, Boeing…), des drones Patroller via sa filiale Sagem et des projets futuristes comme ce projet d’avion électrique du futur.

Un partenariat qui a commencé en 2010

Ce n’est pas la première fois que les deux géants industriels collaborent ensemble. En 2010, dix entreprises du secteur industriel, dont PSA-Peugeot Citroën, Renault, Safran et Valeo, ont créé la Fondation Mov’eoTec afin de financer des actions de recherche dans la filière automobile.

Safran et Valeo n’ont pas souhaité préciser les termes financiers de leur accord et ont donné peu de précisions au sujet de leur projet. On sait simplement qu’ils comptent « aller le plus loin possible et conquérir de nouveaux marchés ». Les deux entreprises devraient présenter leurs premières solutions technologique dès l’année prochaine.

Cette collaboration en matière de R&D rapproche deux entreprises leaders dans leurs technologies dans des filières différentes sur les marchés distincts que sont l’automobile, l’aéronautique et la défense

ont-ils indiqué dans un communiqué commun.

Ce programme de recherche commun s’articulera dans un premier temps, autour de 4 grands domaines :

  • Le suivi de vigilance du conducteur faisant appel aux dernières technologies de reconnaissance d’images.
  • La vision à 360° autour des véhicules utilisant les technologies de pointe en matière de production d’images à 360° autour des véhicules.
  • La vision dans des conditions météorologiques extrêmes afin de fournir une assistance au conducteur du véhicule, dans toutes les conditions météorologiques et notamment dans le brouillard.
  • La « robotisation/dronisation » des véhicules pour développer conjointement certaines technologies permettant de rendre les véhicules au sol plus autonomes.

Ces deux derniers projets, qui se rapprochent du projet de Google Car, devraient aboutir à plus long terme, sur la période 2014 – 2016.

Valeo maîtrise déjà certaines technologies comme le contrôle à distance et par smartphone du stationnement d’une voiture :

Valeo et Safran espèrent donc conquérir de nouveaux marchés comme celui de la conduite assistée pour personnes âgées par exemple. Ce programme de recherche impliquera des universités, des centres de recherche ainsi que des PME innovantes.

Alors que Nissan vient d’annoncer que sa voiture autonome devrait arriver en 2020 à un prix raisonnable, il est de bon ton que les français rentrent dans la course dès maintenant.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires