Fraunhofer et Yaskawa font équipe pour un robot de tri automatique

0

03.04.14 Fraunhofer et Yaskawa font équipe pour un robot de tri automatique

Fraunhofer,-un-robot-à-deux-bras-pour-des-opérations-de-tri-automatique
   

Fraunhofer IPA a développé un nouveau système à deux bras robots pour le tri automatisé de pièces. Le constructeur allemand aura l’occasion de le présenter lors du salon professionnel Automatica 2014 qui se déroulera du 3 au 6 juin à Munich. L’Institut Fraunhofer pour les technologies de production et d’automatisation (IPA) fera une démonstration des capacités de détection des objets et de saisie rapide à partir d’un bac.

Fraunhofer IPA fait équipe depuis peu avec le constructeur japonais Yaskawa pour créer une interface ROS-I (« I » pour Industrie) standard pour les robots à deux bras.

Utilisant le logiciel bp3™ développé par Fraunhofer IPA, le robot est capable de détecter des objets, de les localiser, puis de calculer les points de préhension pour extraire ainsi un élément sans collision. Le bras peut également utiliser ses deux bras si nécessaire.

Dans l’industrie, les pièces en vrac sont aujourd’hui triées à la main ou par une machine qui se base sur certaines propriétés des pièces. « L’avantage des deux bras est que le robot peut saisir et retirer alternativement des composants d’un bac de tri. Cela fonctionne également pour les petites pièces, ce qui était impossible jusque-là », explique Felix Spenrath, chef de projet au département des systèmes robotisés et d’assistance à l’IPA.

robot à deux bras de tri automatique

Le logiciel BinPicking3d utilise les informations fournies par un capteur 3D. En moins d’une seconde, le système est capable de localiser des composants dans le bac. Il calcule ensuite quels composants peuvent être retirés sans entrer en collision avec d’autres éléments ou avec le bord du bac. Cette étape de simulation serait une avancée importante dans la fiabilité des systèmes automatisés de tri.

Le système serait par ailleurs intuitif. Après une courte période de formation, les utilisateurs pourraient travailler avec le système sans problème. En outre, le système apprendrait rapidement à gérer de nouveaux composants.

Source

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires