Ces robots qui ramassent les poubelles automatiquement

0

13.04.14 Ces robots qui ramassent les poubelles automatiquement

Camion-benne-avec-bras-robotisé
   

Les corbeilles ? Dépassées. Les bennes à ordures ménagères ? Trop old school. Les centres de tri à la main ? Non mais allô quoi… Place aux solutions automatisées ! Il existe maintenant des robots capables de prendre en charge les déchets de manière autonome, et ce, à différentes échelles.

Au stade prototype pour certains, déjà en service pour d’autres, les robots-poubelles feront bientôt leur apparition sur le marché des déchets. Des pays très avant-gardistes sur le sujet, comme les Etats-Unis ou l’Australie, ont déjà mis en place des dispositifs automatisés de ramassage des poubelles depuis plusieurs années.

Depuis quelques semaines, une ville française de Charente teste un camion benne sans éboueurs. A Moissy-Cramayel en Seine-et-Marne le système est déjà en place. Le concept ? Un camion benne équipé d’un bras robotisé qui se saisit des poubelles une par une, les positionne au-dessus de la benne à ordures et les vide dedans. Puis le bras hydraulique replace la poubelle à l’endroit même où il l’avait prise. Le bras ne gère pas uniquement les bacs mais aussi les sacs poubelle seuls.

Pour ces opérations automatisées, plus besoin d’éboueurs. Enfin si, c’est eux qui restent aux commandes du camion et du joystick du robot. L’avantage ? Les éboueurs voient leurs conditions de travail s’améliorer puisqu’ils n’ont plus à effecteur la tâche pénible de ramassage de poubelles. Pour les communes et leurs habitants, ce sont des économies sur le coût des collectes de l’ordre de 20%. Sur une année de ramassage, cela peut faire diminuer grandement la feuille d’impôts locaux !

Une solution du même genre a été mise en place fin 2013 dans une ville du Connecticut aux Etats-Unis, à Hamden. Toutes les anciennes poubelles à roulettes ont été remplacées par des poubelles spéciales, contenant des puces RFID. Les habitants de Hamden doivent respecter quelques consignes afin d’assurer le bon déroulement de la collecte automatisée : ne pas disposer leur poubelle près d’un éventuel obstacle pour le robot, que ce soit une boîte aux lettres, une clôture, une borne incendie ou une place de parking où pourrait stationner une voiture.

Camion poubelle avec bras robotisé

Pour un camion poubelle robot, l’investissement de départ est un peu plus élevé (environ 15%) que celui d’un camion benne traditionnel, auquel il faut ajouter le coût du renouvellement des bacs. Mais ces dépenses sont rapidement comblées par un meilleur service, l’amélioration significative des conditions de travail des éboueurs et la baisse de 20% du coût de la collecte.

Le ramassage des poubelles par des robots a été adopté dans d’autres états américains comme par exemple en Floride ou New-York, ainsi que dans d’autres villes étrangères comme Toronto (Canada) ou Perth (Australie).

Bien sûr, l’efficacité d’un tel dispositif dépendra toujours de l’opérateur… Une petite formation sera indispensable pour éviter ce genre de déconvenues :

Une ville connectée pour rendre possible la collecte par les robots

La ville du futur, celle qui est prête à intégrer les prochaines technologies dans ses rues, n’est sûrement pas celle que vous croyez. Oubliez Hong-Kong, Dubaï ou encore Singapour. Peccioli ne vous dit rien ? Cela n’est pas étonnant. C’est un petit village médiéval situé en plein coeur de la Toscane, en Italie. Cette cité vieille de plus de 600 ans, est devenue depuis 1995 un laboratoire à ciel ouvert pour tout ce qui touche aux technologies connectées en milieu urbain : téléprésence, énergies alternatives et bien sûr, collecte des déchets.

En collaboration avec l’Ecole Supérieure Sant’Anna de Pise, la ville a mis en place depuis 2010 des robots mobiles pour collecter les déchets. Les rues étant étroites, les camions bennes ne peuvent pas circuler dans la ville. Les scientifiques italiens ont donc mis au point les Dustbots, des robots montés sur roues capable de se repérer dans les rues et d’aller ramasser les sacs poubelles devant chaque habitation.

DustBot se charge de collecter les poubelles automatiquement

Leur fonctionnement ? Un citoyen de Peccioli appelle un DustBot, l’intelligence artificielle du système prend en charge l’appel et y envoie le robot se trouvant le plus près de la position du demandeur. La poubelle mobile DustBot se rend à l’adresse et la personne y dépose son sac poubelle. Le robot se charge ensuite d’apporter les ordures à une station dédiée. C’est ni plus ni moins qu’un Wall-E en version réelle. Le Dustbot est vendu entre 13 000 et 18 000 euros.

Si la ville de Peccioli a la capacité de faire appel aux DustBot c’est qu’elle a mis en place toute une série de mesures pour les accueillir. Il ne suffit pas d’avoir la technologie, il faut l’accompagner en préparant la ville de façon à ce que les robots puissent évoluer dans des environnements multiples, inconnus et imprévisibles. Ainsi, elle a construit une nouvelle file réservée aux poubelles robotisées signalée par une ligne jaune ; des panneaux d’avertissement pour les automobilistes ont été disséminés dans la ville ; des capteurs pour aider les Dustbots à se repérer dans la ville ont été installés ; le réseau Wi-Fi a été renforcé afin d’assurer une connectivité totale et éviter les coupures intempestives ; la vidéosurveillance a été mise en place.

DustBot le robot poubelle de la ville de Peccioli

La chaîne du déchet automatisée à 100%

Toute la chaîne du tri est désormais automatisable. Il existe en effet une entreprise finladaise qui commercialise des machines pour centres de tri. ZenRobotics Ltd a mis au point ZenRobotics Recycler, véritable système de tri des déchets capable de séparer les matières premières des autres déchets.

Le robot se compose d’un tapis roulant classique comme il en existe déjà dans les centres de tri actuels à un détail près : celui du finlandais est équipé de bras robotisés et de capteurs qui effectuent le travail de sélection et de séparation entre tous les déchets.

Veolia développe également ce type de systèmes comportant des technologies de tri optique couplées à des bras robots de préhension. Le géant français prévoit qu’en 2020 les centres de tri automatisés seront largement répandus.

Un centre de tri robotisé par des robots

Des robots poubelles pour la maison

Un concept intéressant et fun a été trouvé par un passionné de bidouille : une corbeille mobile qui calcule la trajectoire de votre projectile en papier et se positionne correctement afin de le récupérer. Plus besoin de chercher sa poubelle ou de viser juste, le robot s’occupe de tout.

Le jeune homme a d’abord confectionné un chariot motorisé sur lequel il a placé une corbeille. Le chariot peut se déplacer très rapidement comme vous pouvez le voir sur la vidéo qui suit. Relié à un ordinateur et à une Kinect, le robot peut analyser les trajectoires des projectiles afin de calculer la vitesse et la position dont il aura besoin pour bien réceptionner l’objet jeté.

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires