Finales du Darpa Robotics Challenge : autonomie et software à l’honneur

0

30.06.14 Finales du Darpa Robotics Challenge : autonomie et software à l’honneur

finales-de-la-competition-robotique-de-la-darpa
   

La DARPA vient de communiquer les prochaines dates des phases finales de la grande compétition internationale de robotique humanoïde, le DARPA Robotics Challenge (DRC). Pour rappel, nous en avions parlé ici, ou ou encore . Six mois se sont écoulés depuis la phase de qualification qui a eu lieu en décembre 2013.

On connaissait les équipes finalistes depuis un peu plus de six mois mais avec le désistement de la team Google et son robot Schaft ainsi que des nouvelles informations, il était bon que Gill Pratt, un des organisateurs du concours, organise une conférence pour expliquer tout ça.

Finales du Darpa robotics challenge

Première information : la finale n’aura finalement pas lieu cette année, mais en juin 2015. La DARPA a décidé d’accorder un peu plus de temps aux équipes afin qu’elles peaufinent leur bête mécanique. Suite aux performances des robots qui avaient impressionné les membres du jury de la DARPA, l’organisme de recherche pour la défense américaine, ces derniers ont décidé de mettre la barre plus haut et de confronter les équipes finalistes à plus de complexité que ce qui avait été initialement prévu.

Concernant le lieu, après les phases qualificatives à Miami, les finales se tiendront sous le soleil de la Californie, dans le complexe Fairplex de Pomona, petite municipalité proche de Los Angeles.

robot atlas lors des épreuves de la darpa

24 équipes s’affronteront dans des épreuves toujours plus complexes

Concernant les équipes : il y en aura maximum 24, parmi lesquelles onze déjà qualifiées (voir la liste ici) suite aux DRC Trials de décembre. Ces onze là sont les équipes qui vont recevoir des subventions financières de la part de la DARPA. Les autres équipes qui rejoindront la compétition à partir de maintenant devront trouver par elles-mêmes les financements. L’Union Européenne, le Japon et la Corée du Sud ont dit vouloir sponsoriser les équipes qui viendraient à se former dans leur zone géographique respective.

Concernant les épreuves : en cours de discussion chez les membres de la DARPA, les épreuves qui attendent les équipes finalistes seront d’un niveau supérieur à celles des qualifications. En outre, la DARPA sera plus exigeante quant aux performances des robots. Au total, huit épreuves seront proposées et cette fois, les robots devront les passer en moins d’une heure, soit environ quatre fois plus vite que lors des qualifications.

robot chimp pendant les épreuves de la darpa

Une des épreuves sera tenue secrète par le jury jusqu’au jour j. Cela veut dire que les équipes la découvriront le jour de la finale et devront donc programmer leur robot au dernier moment. Cela devrait permettre également au jury de remarquer ceux qui auront un niveau d’autonomie supérieur par rapport aux autres.

Tout faire pour une autonomie maximale des robots

Les plus grands changements viendront sans aucun doute des compétiteurs les robots. A commencer par l’interdiction d’être rattachés à un câble que ce soit pour leur alimentation, le transfert de données ou la sécurité du matériel. L’énergie proviendra de batteries ou d’une autre source, et devra être suffisante pour tenir pendant la durée d’une épreuve.

Tout sera fait pour que le robot soit le plus autonome possible. Rappelons que le but ultime de cette compétition est de désigner le robot le plus capable de participer à des opérations d’aide humanitaire dans des milieux extrêmes. Ainsi, les organisateurs du tournoi dégraderont volontairement les conditions pendant les épreuves, notamment au niveau des communications entre les équipes et leur robot. Pour mieux simuler une situation de catastrophe naturelle, il y aura fréquemment des coupures de connexion ou des chutes du débit sortant et entrant.

hubo pour la darpa robotics challenge

La DARPA est convaincue que la robotique dans le cloud sera l’avenir. En poussant les équipes dans leurs derniers retranchements, l’organisme américain espère que l’exploitation de données à distance dans un environnement dégradé encouragera la recherche de solutions de communication robustes et innovantes.

La finale du challenge robotique de la DARPA compte bien mettre le paquet sur la partie logicielle des robots. La partie matérielle ayant déjà été testée pendant les épreuves de qualification. Les équipes ne devraient donc pas apporter de modifications significatives à leur robot mais travailler sur leur intelligence artificielle. Une chose est sûre, pour les phases finales, la DARPA nous promet un show sans précédent dans l’histoire de la robotique. Réponse en juin 2015 !

Ces sujets vous intéresseront aussi :

Commentaires