Thérapie par les robots : des enfants jouent à Angry Birds avec eux

0

11.07.14 Thérapie par les robots : des enfants jouent à Angry Birds avec eux

enfants-handicapés-jouent-à-angry-birds-avec-des-robots
   

L’utilisation des robots pour soigner les enfants atteints de troubles psychiques n’est pas nouveau. Mais des chercheurs ont voulu tenté une expérience en inversant les rôles : à l’aide d’une tablette tactile et de l’appli Angry Birds, ils ont laissé l’enfant expliquer au robot comment jouer au jeu.

Une tablette et Angry Birds, et voilà que des enfants atteints de troubles psychiques sont capables de se mettre dans la peau d’un programmeur de robots. Une équipe de chercheurs de l’Institut Georgia Tech, dirigée par Pr. Ayanna Howard, a conçu un outil permettant la rééducation d’enfants handicapés.

darwin op joue a angry birds

Les chercheurs ont relié un petit robot humanoïde, le Darwin-OP, à une tablette Android. Pendant que l’enfant joue à Angry Birds, jeu où il faut lancer des oiseaux sur des cochons verts placés, sur ou dans des structures, en glissant son doigt sur la tablette, Darwin-OP enregistre dans sa mémoire tous les mouvements effectués par l’enfant. Le robot suit également ce qui se passe sur l’écran, la façon dont les éléments bougent et notamment l’évolution du score.

Quand vient le tour du robot, ce dernier imite les gestes de l’enfant. Quand il rate sa cible, l’humanoïde de la marque coréenne Robotis, secoue la tête pour montrer sa déception ; s’il parvient à démolir les structures, ses yeux s’illuminent et il commence à gigoter sur place.

Le robot est capable d’apprendre en regardant, car il sait comment est censée se passer l’interaction avec l’application. Il reconnaît quand l’enfant a réussi son coup ou pas, et analyse les informations qui lui sont pertinentes. Cela lui permet par la suite de fournir des réponses et des comportements appropriés à l’évolution de la partie. Il peut également décider de changer de stratégie au cours d’un même niveau.

Une façon d’introduire plus rapidement les robots dans notre société est d’arriver à les rendre adaptables aux utilisateurs finaux, a déclaré Hae Won Park, élève chercheur participant au projet. Si un robot est conçu uniquement pour effectuer un ensemble de tâches spécifiques, sans être capable d’apprendre et de s’adapter à son propriétaire ou son environnement, son utilité sera extrêmement limitée.

Cette adaptabilité est ce sur quoi travaille l’équipe, en proposant ce combiné intelligent, tablette / robot humanoïde. Les chercheurs considèrent leur système comme un futur outil de rééducation pour les enfants ayant des déficiences cognitives ou des troubles moteurs. Un médecin pourrait programmer le robot selon les besoins de l’enfant, en fonction du niveau de handicap, de sorte qu’il lui fasse travailler la coordination œil-main ou la préhension par exemple. Le robot sera ensuite confié à la famille et l’enfant pourra l’utiliser à la maison.

Un autre avantage d’utiliser les robots plutôt que des animaux (zoothérapie) ou des séances de rééducation : le robot ne se fatigue jamais, a une patience à l’infini, peut communiquer verbalement avec le sujet. D’autre part, des séances de rééducation à répétition chez un spécialiste peuvent devenir une contrainte et représentent un coût financier non négligeable.

L’équipe a mené une étude afin de connaître le niveau d’attention des enfants face à un robot et de le comparer avec celui face à un adulte. Les enfants ont passé en moyenne neuf minutes à jouer à Angry Birds avec un adulte. En revanche, il ont passé presque trois fois plus de temps (26,5 minutes exactement) avec le robot. Ils ont également interagi beaucoup plus avec le robot, par l’usage de gestes, de la parole ou des contacts visuels, qu’avec la personne adulte.

guerir grace aux robots humanoides

La prochaine étape du projet sera d’intégrer au système la possibilité d’interpréter plus de jeux, Candy Crush et ZyroSky en particulier. L’équipe va également tester son outil sur des enfants autistes.

Commentaires