La surveillance autonome qui roule les mécaniques

0

17.08.14 La surveillance autonome qui roule les mécaniques

HARB-de-guardbot-2012
   

Il ressemble à un ballon de foot mais n’en est pas un. Il s’appelle HARB pour Highly Adaptable Robotic Vehicle. Il fait partie de ces robots qui se déplacent en roulant.

Conçu pour les militaires, le HARB peut également être utile aux forces de police ou aux secouristes. Encore au stade de prototype, cet engin qui mesure pas plus de 30 centimètres de diamètre pour 1,8 kilos, est un robot espion.

Avec une coque entièrement transparente, hormis une bande placée dans sa partie centrale, qui sera ultérieurement rugueuse et antichoc, il est équipé d’une caméra jour qui permet de filmer et transmettre en temps réel les images à un opérateur.

La surveillance autonome qui roule des mécaniques

Le robot avance de manière autonome en roulant à 15 km/h, aussi bien sur la terre ferme qu’à la surface de l’eau. Son moteur pendulaire interne lui permet d’avancer grâce au principe de déplacement de son centre de gravité. Robuste, il peut être projeté à l’intérieur d’un bâtiment ou par dessus un mur et résiste à une chute de deux étages. Il possède une autonomie de cinq heures.

HARB est construit par la société américaine Guardbot, spécialisée dans les appareils sphériques autonomes et amphibies. Les prochains développements consisteront en l’intégration d’une caméra IR et d’un capteur laser pour la détection d’explosifs. La société dispose également d’un modèle grande taille, d’un mètre de diamètre pour 25 kg.

Site constructeur

Commentaires